Salon & Salle à manger

Revêtement de sol : Le stratifié est-il vraiment résistant ?

La finition ou la rénovation d’un logement implique la pose d’un revêtement de sol à la fois esthétique et durable. L’artisan chargé des travaux (carreleur ou plaquiste) peut ainsi tenir compte de vos besoins et de votre budget pour vous recommander un matériau spécifique. Si le sol stratifié est apprécié pour le confort phonique qu’il procure, est-il réellement plus résistant que les autres revêtements disponibles sur le marché ?

Privilégiez le sol stratifié dans votre chambre à coucher

Le stratifié est un revêtement de sol ayant une épaisseur variable (entre 7 mm et 11 mm) et comportant plusieurs couches. Celle située en surface (surcouche ou overlay) est composée d’un imprimé imitant la couleur du bois. Une protection en vernis ou en résine maintient la partie supérieure du matériau intacte, malgré les nombreux chocs ou impacts auxquels il est soumis. C’est d’ailleurs en raison de cette propriété que des enseignes comme Dispano recommandent la pose du sol stratifié dans la chambre à coucher.

Les meilleurs modèles de ce type de revêtement sont généralement compatibles avec le plancher PCBT (plancher chauffant basse température) et conformes au Règlement des Produits de Construction. Leur classification COV (composés organiques volatils) est mentionnée sur une fiche technique et doit correspondre au groupe A+, indiquant que le produit émet un faible taux de polluants. Les nouvelles générations de matériaux stratifiés portent également le marquage « Hydro Seal » qui atteste de la résistance intégrale des revêtements à l’humidité.

Revêtement de sol : le stratifié

En privilégiant le sol stratifié dans votre pièce, vous bénéficiez d’un réel confort phonique, grâce à la haute densité de sa couche intermédiaire. De plus, ce matériau de construction se décline en plusieurs motifs et finitions esthétiques, ce qui vous permet de réaliser de multiples combinaisons. Vous pouvez par exemple acheter des modèles imitant le bois naturel, vieilli ou cendré. Vous pouvez aussi miser sur un parquet foncé au sol à associer à des teintes claires aux murs.

Choisissez le parquet massif pour une résistance à toute épreuve

Exclusivement composé de bois (chêne, châtaignier, pin maritime, bambou, teck, etc.), le parquet massif a une épaisseur variant entre 12 mm et 23 mm. Ce revêtement de sol résiste mieux à l’usure que le sol stratifié, en plus d’offrir une excellente isolation thermique et phonique. Le parquet massif se démarque également des autres matériaux de construction par son aspect esthétique et ses nombreuses déclinaisons (teintes et motifs). Vous avez ainsi le choix entre les finitions :

  • brutes,
  • huilées,
  • cirées,
  • vitrifiées,
  • teintées,
  • vieillies,
  • sciées,
  • sablées,
  • martelées, etc.

Quelle que soit la pièce dans laquelle vous souhaitez installer les planches ou lambourdes, vous obtiendrez certainement une touche unique et intemporelle. Par ailleurs, la méthode de fixation du parquet massif dépend de son épaisseur. Pour les lames fines, l’artisan plaquiste privilégie le collage, tandis que celles épaisses sont directement clouées dans le sol.

Le carrelage : un revêtement de sol plus sûr

Le carrelage est le matériau le plus utilisé pour revêtir les sols de n’importe quelle pièce (séjour, cuisine, salle de bain, etc.). Il est à la fois résistant au piétinement, à l’abrasion et aux chocs, permettant ainsi une conservation durant de nombreuses années. Pour choisir ce matériau, tenez compte de plusieurs critères tels que l’épaisseur, les motifs, les jointures, le poids ainsi que votre budget. De plus, prêtez une attention particulière aux carrelages à poser dans vos pièces humides. Ceux-ci doivent avoir la propriété antidérapante afin de ne pas faire glisser les passants.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page