Installer une colonne de douche en 1 heure

Une colonne de douche – ou « ensemble de douche » – est un équipement de douche plus complet qu’une simple barre de douche. La barre de douche, en effet, n’est constituée que d’un tube vertical sur lequel on peut faire tenir la douchette à l’aide d’un support – ou curseur – qui coulisse pour pouvoir s’adapter en hauteur à la taille de chaque utilisateur. Découvrez toutes les étapes pour installer une colonne de douche par vous-même dans cet article.

comment installer une colonne de douche
Repérez l’emplacement de votre colonne de douche, nous vous aidons à l’installer !

La colonne de douche, elle, intègre de façon compacte au minimum une douchette mobile, une pomme ou pommeau de tête fixe, qui surplombe l’espace de douche, et un mitigeur thermostatique ou mécanique permettant de régler la température de l’eau. Certaines colonnes de douche intègrent en plus des buses d’hydromassage pour davantage de confort et une expérience de douche unique;

Qu’il s’agisse d’une simple barre ou d’un véritable ensemble de douche en pose apparente, l’installation se déroule de façon assez semblable, l’enjeu étant de poser l’équipement de manière bien verticale et au bon emplacement, à l’aide de pattes fixées au mur grâce à des vis se logeant dans des trous percés dans la cloison.

Combien de temps faut-il pour installer une colonne de douche ? Une demi-heure à heure doivent suffire à réaliser l’ensemble de l’opération.

Dépose de l’ancienne colonne ou barre de douche

A moins que vous soyez dans une construction neuve, il est probable que vous deviez commencer par enlever l’ancien ensemble de douche.

Coupez l’arrivée d’eau principale et videz l’eau des tuyaux en ouvrant le robinet.

  • S’il s’agit d’une barre de douche, ôtez les caches qui dissimulent les fixations, puis dévissez les vis fixées dans le mur. La barre s’enlève ensuite toute seule.
  • Démontez ensuite l’ancien mélangeur ou l’ancien mitigeur à l’aide d’une clé plate ou d’une clé à molette, en dévissant les écrous des raccords. Si l’installation de plomberie est ancienne, il est possible que le mélangeur soit soudé directement aux tuyaux d’arrivée et non pas boulonné sur des raccords. Il vous faudra donc dans ce cas scier proprement les deux tuyaux avec une scie à métaux, puis ébavurer les bords. Il vous faudra ensuite créer des raccords filetés à l’aide de raccords dits « olive » (ou raccords bicônes).
  • Mesurez pour cela le diamètre des tuyaux d’arrivée et procurez-vous les raccords à olive correspondants. Insérez alors pour chaque tuyau son écrou, sa bague (ladite « olive ») et, en butée, sa pièce mâle filetée. Puis serrez l’ensemble avec une clé.

Si l’ancien équipement consiste en une colonne de douche et non en une simple barre, la procédure de démontage est légèrement différente. Commencez si besoin par ôter le joint silicone qui avait éventuellement été appliqué pour assurer une meilleure étanchéité entre l’ensemble de douche et le mur.

Tirez ensuite la colonne vers le haut puis vers vous, afin de la déloger de ses pattes de fixation. Dévissez alors les raccords de connexion aux arrivées d’eau. La colonne est ainsi entièrement déposée. Il suffit maintenant d’enlever les anciennes pattes de fixation en dévissant les vis qui les font tenir.

Reste enfin à enlever les chevilles du mur. Si elles résistent, aidez-vous des anciennes vis en revissant ces dernières de quelques tours, puis en les arrachant doucement avec une pince. Les chevilles devraient normalement suivre. Colmatez ensuite les trous proprement avec du joint pour carrelage.

Repérage de l’emplacement des trous

Le préalable essentiel à l’installation, c’est le repérage de l’emplacement des trous à percer pour poser les pattes de fixation de la nouvelle colonne. Munissez vous d’un mètre, d’un niveau à bulle et d’un crayon de chantier. Cette phase devra être réalisée avec soin car elle conditionnera le rendu final de l’installation.

Commencez par déterminer la hauteur à laquelle fixer votre colonne, puis son centrage par rapport au bac de douche. En fonction de la nature de l’ensemble de douche, différentes contraintes seront obligatoirement à prendre en compte :

  • La hauteur de la pomme haute, qui doit normalement se situer au minimum de 10 à 15 centimètres au-dessus de la tête du plus grand des futurs utilisateurs.
  • La largeur du bac de douche (la colonne doit être centrée sur le bac)
  • Les positions verticalement de la commande du mélangeur et de celle des éventuelles buses d’hydromassage qui devront pouvoir convenir au plus grand nombre d’utilisateurs.
  • L’emplacement des arrivées d’eau. Ces dernières devront pouvoir être raccordées sans difficulté.
  • La  position des éventuels joints du carrelage mural, qui devront s’accorder esthétiquement avec les bords de la colonne de douche.

Prépositionnez ainsi votre colonne, puis marquez avec le crayon la hauteur à laquelle vous devrez fixer les pattes. Marquez ensuite horizontalement les emplacements souhaités pour ces mêmes pattes. Tracez le contour des pattes en vérifiant avec le niveau, l’horizontalité de chacune et leur verticalité, ainsi que la verticalité de l’une par rapport à l’autre. Marquez ensuite au crayon l’emplacement des trous à percer.

Perçage des trous

L’étape du perçage dans le mur nécessite l’utilisation d’une perceuse équipée d’une mèche adaptée au matériau de la cloison.

Lorsqu’il y a du carrelage au mur, cette opération peut se révéler délicate. En effet, il faut alors éviter de casser ou d’écailler un carreau.

Pour ce faire, collez deux bouts de ruban adhésif en croix sur chaque emplacement où percer. Cette précaution permettra à la perceuse de rester en place sans glisser lorsque vous amorcerez la perforation. Utilisez par ailleurs impérativement un foret diamant. N’appuyez pas trop fort avec la perceuse sur le carreau en perçant, et surtout n’activez pas le mode percussion. Commencez par percer un premier trou à l’aide d’un forêt de diamètre inférieur à celui de la cheville destinée à y être insérée. Puis prenez la bonne taille de foret et élargissez le trou. Faites la même chose avec tous les trous à percer.

Fixations et Raccordements

Vous allez pouvoir maintenant poser les pattes de fixation. Emplissez chaque trou de joint silicone pour optimiser l’étanchéité, puis à la suite, enfoncez dans chacun des trous une cheville. Fixez alors les pattes au mur à l’aide de vis. Les vis doivent être impérativement en acier inoxydable. Vérifiez la solidité des fixations avant de continuer.

Prenez ensuite votre ensemble de douche pour raccorder aux arrivées d’eau les deux flexibles dédiés qui y sont intégrés. Si ces flexibles n’ont pas été fournis avec votre colonne, ajoutez-les. Pensez à vérifier des deux côtés des flexibles que les raccords sont bien pourvus de joints fibre ou caoutchouc. Veillez aussi lors de cette phase de raccordement à ne pas inverser eau chaude et eau froide. Utilisez une clé plate ou une clé à molette pour bien serrer les écrous sur les arrivées d’eau.

Si votre ensemble de douche est conçu dans sa partie basse comme un mitigeur ou un mélangeur de type classique, c’est à dire qui se raccorde directement aux deux arrivées d’eau à l’aide de boulons sans l’intermédiaire de flexibles, reportez-vous à notre guide d’installation d’un mitigeur thermostatique. C’est exactement la même méthode d’installation.

Ne reste plus ensuite qu’à poser la colonne de douche sur ses pattes de fixation par un mouvement de suspension. Si ce n’est déjà fait, raccordez également le flexible de la douchette mobile, à la sortie de la colonne de douche qui lui est réservée.

Remettez alors le circuit en eau. Vérifiez le bon fonctionnement de l’ensemble ainsi que l’étanchéité des raccords en actionnant le mitigeur ainsi que la douche fixe et la douchette à main. 

Si tout se passe bien, votre installation est maintenant terminée !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lisez aussi