Fabriquer une table en bois : tuto et 30 idées déco

Hardis bricoleurs salutations ! Dans la longue série d’articles traitant du DIY, du bricolage et de l’aménagement maison, nous nous retrouvons par ici pour discuter de la réalisation et de la fabrication d’une table en bois. Que vous ayez une première idée de ce que vous comptez faire, ou bien juste assez de curiosité pour arriver en notre compagnie, nous allons reprendre ensemble le déroulement des opérations propre à votre entreprise. 

Comment fabriquer une table en bois avec ou sans rallonges ?

Fabriquer une table en bois répond à plusieurs critères : quelle utilité, place et agencement pour votre objet, est-ce un désir de nouveauté, le plaisir de s’atteler à la tâche, ou plus pragmatiquement une question d’argent ?

L’ensemble de ces réflexions doivent vous donner les premiers indices nécessaires à toute planification. Car oui, il vaut mieux, la plupart du temps, avoir un croquis sur papier que de le garder en tête. Avec cela, décider de ses dimensions devient plus aisé : longueur, largeur et épaisseur de votre plateau visualisables, ainsi que les pieds sur lesquels il va se reposer.

Au minimum, il vous faudra acquérir l’équivalent de quatre pieds en bois et d’une planche de la taille désirée concernant votre plateau. Du classique, et pourtant ! Il faut avouer que trouver un plateau de la taille désirée peut s’avérer onéreux, aussi, il reste moins coûteux de le composer soi-même à l’aide de planches assemblées les unes entre elles. En l’état cependant, nous pouvons voir ensemble le problème à venir : l’équilibre de notre table en bois qui dépend nécessairement de la disposition de ses pieds. 

Ici, deux possibilités. Sont-ils droits ? Il faut alors songer à rajouter une pièce supplémentaire à votre ensemble, appelée tablier.

Elle aura la double utilité de fortifier votre plateau tout en y scellant au mieux les pieds. Il y a également la solution type tréteaux, où les pieds, alors disposés légèrement en biais, apportent également leur lot de questionnements : les voulez-vous fixés, ou non, à votre plateau ?

Pour un bureau, par exemple il n’est pas injustifié de laisser les deux parties libres. Cela permet mobilité et adaptabilité lorsque vous souhaiterez réagencer votre espace de vie. Mais si vous optez pour une plus imposante table à manger, il devient nécessaire de renforcer vos assises en les assemblant solidement au plateau, ainsi qu’entre elles-mêmes à l’aide d’une dernière barre transverse parcourant la longueur de votre tablée. Avec tout cela, un seul constat réaliste, votre commande de bois va grimper implacablement.

Quelle essence de bois ?

Quel bois ensuite ? Outre l’aspect esthétique propre à l’importante variété de matière première à ce sujet, il est nécessaire de faire quelques recherches préalables : il en va de l’essence du bois, qui par classement va nous donner un ensemble d’informations intéressantes concernant la densité, le poids, jusqu’au retrait du bois choisi, c’est-à-dire ces variations en présence d’humidité.

Choisir un bois plus malléable qu’un autre n’est pas synonyme de fragilités à venir en fonction du contexte. Le chêne et le frêne sont des valeurs sûres, matériaux solides et durables. Le châtaignier, quant à lui, montre de belles qualités face aux intempéries et quelques autres altérations biologiques, il convient au mobilier d’extérieur, etc.

Budgétiser sa table en bois

A partir de toutes ces constatations, il est plus facile de budgétiser l’ensemble des matériaux nécessaires pour fabriquer votre table en bois. Si vous comptez vous rendre dans un magasin de bricolage et matériaux, n’hésitez pas à demander une première découpe sur place, c’est tout à fait envisageable, cela vous aidera dans le transport et vous fera gagner pas mal de temps une fois chez vous. 

Bien plus qu’une planche de bois

Et le matériel ? Pour fabriquer une table en bois, si vous ne les avez pas déjà à portée de mimines, il vous faudra récupérer une visseuse, des vis à bois, auto-foreuses et tirefonds, des serre-joints, puis…colle à bois, équerre de menuisier ainsi que de quoi poncer vos planches, à la main ou mécaniquement.

N’oublions pas une scie, manuelle ou sauteuse, pour découper plus précisément vos différentes pièces : Même si votre boutique vous aura un peu mâché le travail, il est toujours précautionneux de vérifier par la suite que l’on ne retrouve pas cet infime écart de quelques millimètres, infâme différence entre table stable et … bancale.

Ainsi ça y est, il était temps, il semble que nous soyons fin prêts, passons à l’acte ! Dans un souci de clarté, nous prendrons pour exemple une table à manger simple avec pieds droits fixes et tablier. 

Etapes de fabrication de la table en bois

  • Pour le plateau et le tablier, en souhaitant obtenir une longueur maximale de deux mètres, et une largeur d’environ quatre-vingt-dix centimètres, nous avons opté pour quatre bastaings de quatre mètres, 63*175 mm.
  • Pour les pattes de notre table, nous avons choisi deux chevrons traités de 63*75 mm, disponibles par longueur de trois mètres en boutique.
  • En premier, les préparatifs des planches du plateau. Il est plus commode de commencer par les poncer, les traiter, les peindre… au niveau de l’arrière et des côtés du plateau. En effet, il vaut mieux garder le dessus de votre table pour le dernier relooking, puisqu’il s’agira de la partie la plus visible. Puis, le temps que tout cela sèche nous allons nous concentrer sur les pieds et le tablier.
  • Les pieds, vérifions donc s’ils ont bien la même taille. Si tel n’est pas le cas, évidemment, rectifions la donne, à la main, ou à l’aide d’une scie sauteuse. Ponçage, traitement, peinture, et tournons-nous vers le tablier.
  • Le tablier est un double support : il est un cadre fait à partir de quatre planches placées pour former un rectangle plus étroit que votre plateau. Ces planches de bois, nous devons les fixer les unes aux autres à partir de leur largeur. Une forme de coffrage en quelque sorte : non seulement ce tablier, tout en verticalité, va venir solidifier votre plateau, mais en plus, il va offrir un cadre à vos pieds, qui viendront se plaquer à l’intérieur de ses angles. Pour le constituer : équerre en main, vous pouvez soit utiliser la colle à bois pour relier les différentes parties, soit les visser s’il se trouve que l’épaisseur des matériaux est assez convenable. 
  • Maintenant, tout va s’accélérer. Plaçons les planches du plateau côte à côte, faces supérieures au sol. Evidemment, cette partie est plus commode si vous possédez les serre-joints adéquats. Disposez le tablier au centre de votre plateau et collez-le à ce dernier.
  • Le temps que la colle à bois fasse son effet, vous pouvez commencer à installer les pieds : vissez-les au tablier, puis laissons tout ce beau monde faire connaissance.
  • Pour terminer, si vous décidez de ne pas laisser de têtes de vis sur le dessus de votre table en bois, optez pour le vissage à l’oblique.
  • Entre les différentes planches de votre plateau, puis entre ce dernier et le tablier, nous effectuons toujours un premier perçage fin, toujours en vue de ne pas fragiliser le bois au moment où il faut le fixer plus fermement. Si les vis apparentes ne vous effraient pas, retrouver à l’aveuglette l’endroit où se situe votre tablier sous votre plateau est simple : ficelle en main, faites le tour de ce dernier à partir de deux angles adjacents du tablier. En passant par le dessus du plateau, vous vous retrouverez avec une efficace ligne droite qui vous indiquera à coups sûrs où percer vos dernières fixations.
  • Les derniers préparatifs ! Espace visible et le plus sujet à votre vie habituelle, le plateau ! Vous pourrez évidemment le peindre, le décorer comme bon vous semble et selon toute la dimension de votre imaginaire ! Cela dit, si le bois choisi est une belle pièce, n’hésitez pas à la mettre en valeur en la laissant, le plus possible, montrer ses nœuds, sa couleur, etc. Pour cela, il faut poncer sa table de bois en plusieurs fois, en utilisant un grain de moins en moins dur avant une dernière touche de vernis.

Et voilà ! Vous pouvez toper chopines, bien assis autour de votre table en bois, pour discuter de votre prochaine entreprise !

Quelques idées et modèles de tables en bois

Marc
Salut, c'est Marc, je tiens ce blog pour vous faire partager mes coups de coeur déco et mes conseils de bricolage lorsque je maitrise le sujet. Après 15 ans à faire grandir ma passion pour la déco et le DIY, je passe de l'autre côté de l'écran pour vous parler des sujets qui m'intéressent et qui je l'espère vous intéresseront également !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Lisez aussi